Constat d'huissier en ligne : un formalisme à respecter

Un arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence du 15 septembre 2016 vient jeter une lumière un peu crue sur les pratiques de certains huissiers dans les procédures de constats en ligne sur internet.

Une manipulation délicate

Dresser un constat d'huissier sur un espace aussi "piégé" techniquement qu'internet suppose quelques précautions de base, à défaut desquelles, le constat peut très bien porter sur des contenus qui par exemple ne sont plus en ligne ou sont sur des sites fantômes. Pour ce faire, une norme de l'Afnor  (NF Z67-147) détaille les pratiques qu'il convient de respecter pour que le constat soit fiable et puisse tenir la route dans un procès.

Dans l'affaire dont il s'agissait — peu en importent les faits — l'huissier avait dressé trois constats mais sans prendre les précautions élémentaires pourtant rappelées par la norme.

La nullité du constat encourue

Ainsi que le constate la Cour  : "Un tel acte ne peut être effectué par un huissier de justice qu’à la condition de respecter la norme NF Z67-147 de septembre 2010, dont les articles 4.2.1 et 4.2.2 détaillent sur 2 pages entières un certain nombre de travaux. Or le procès-verbal de constat sur internet effectué le 4 août 2011 à la requête de M. X. sur le site yyy de la société Y. ne comporte aucune mention de ces travaux obligatoires tels que la mention de l’adresse IP qui identifie le matériel, la suppression des caches avant consultation, la vérification que l’ordinateur est connecté à un serveur PROXY, la preuve de l’existence de liens hypertextes vers les pages litigieuses, la suppression des cookies, et l’heure de début, ce qui démontre une violation de cette norme puisque l’huissier de justice s’est contenté de faire usage du moteur de recherches Google comme tout un chacun."

Le plaignant victime de son huissier incompétent

En conséquence, la Cour "prononce la nullité du procès-verbal de constat établi le 4 août 2011 par Maître Z, huissier de justice à..." Il va sans dire que le plaignant a perdu son procès par la négligence fautive de cet huissier.

Nous ne saurions trop conseiller à toute personne ayant besoin de faire procéder à un constat en ligne de bien choisir l'huissier qui s'en chargera et de vérifier, si possible, ses compétences en la matière.

En savoir plus

Voir l'arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence du 15 septembre dernier sur Legalis.net :
https://www.legalis.net/jurisprudences/cour-dappel-daix-en-provence-2eme-ch-arret-du-15-septembre-2016/
Présentation succincte qui en est faite sur ce site ; au vu du tire on pourrait penser que le constat est invalide pour n'avoir pas cité la norme, mais l'arrêt est clair à ce sujet : c'est bien pour n'avoir par respecté les pratiques dictées par cette norme :
https://www.legalis.net/actualite/un-pv-de-constat-en-ligne-invalide-pour-absence-de-reference-a-la-norme-nf/

Didier FROCHOT