Certaines applications emblématiques du Web 2.0 offrent indéniablement de nouveaux horizons pour une meilleure e-administration. Outre les outils de publication simplifiés et la garantie d’une plus grande réactivité, le Web 2.0 permet d’améliorer la communication tout en offrant un meilleur suivi de l’actualité locale.

DES OUTILS DE PUBLICATION SIMPLIFIÉS

Parmi les outils importants du Web 2.0, nous trouvons le fameux blog, terme issu de la contraction de Web et Log. Facile à créer et à animer, ces journaux en ligne ont séduits des millions de personnes qui utilisent cet outil dans des sphères très variées. Du particulier au journaliste en passant par les responsables politiques et le monde de l’entreprise, le blog s’est aujourd’hui imposé comme un média incontournable. Outre les prestataires proposant de créer un blog sur leur plateforme (Haut et Fort - http://www.hautetfort.com/ par exemple), il est possible d’installer un système de blog directement sur son propre serveur  web pour disposer d’une plus grande autonomie ainsi que d’un nom de domaine propre. Il existe un certain nombre de solutions : Dotclear (http://www.dotclear.net/), Wordpress (http://wordpress.org/) ou encore Drupal (http://www.drupal.org).
Une collectivité locale peut donc ainsi faire le choix de développer un site web qui exploitera avec les fonctionnalités d’un blog. Ce qui apportera un certain nombre d’avantages : mise en place des infrastructures informatiques allégée, utilisation d’outils développés en "libre", mais également prise en main simple pour les agents de la collectivité. En effet, il n’est pas nécessaire de disposer de connaissances en développement Web pour alimenter un blog en contenu éditorial.

UNE PLUS GRANDE INTERACTIVITÉ

Cette facilité d’utilisation permet d’envisager une plus grande interactivité avec les administrés. Outre les agents chargés de publier les informations sur la vie de la collectivité locale (manifestations, offres d’emploi, revue de presse, délibérations du conseil municipal, etc.), les élus peuvent disposer de leur propre espace qui pourrait s’apparenter à un carnet de bord mettant en valeur leurs initiatives au quotidien.
Par ailleurs, un blog permet à son animateur d’échanger ses points de vue avec ses lecteurs. Chaque nouvel article peut faire l’objet de commentaires postés par les visiteurs du site. Ces derniers peuvent donc faire part de leurs remarques à tout moment.
Le blog offre donc à la fois la possibilité d’une communication locale sur mesure pour les citoyens ainsi qu’une plus grande proximité des élus et de l'administration locale vis-à-vis des citoyens.
La collectivité locale peut aussi décider de lancer une plateforme gratuite de blogs à destination de ses administrés. Ces derniers pourraient donc aussi disposer de leur propre espace de communication (sur le modèle "monblog.cg13.fr" par exemple) qui prendrait la forme d’un outil collaboratif permettant la diffusion et le partage d’information.

LE MULTIMÉDIA AU SERVICE D’UNE MEILLEURE COMMUNICATION

Issu de la contraction de Ipod et Broadcasting (diffusion), le podcasting est un moyen de diffusion de fichiers audio et vidéo sur le Net. Le Web 2.0 connaît aussi un important succès notamment grâce au développement de ces plateformes qui proposent de publier ses fichiers multimédias. Des sites tels que Dailymotion (http://www.dailymotion.com), Youtube (http://www.youtube.com) ou encore Odeo (http://www.odeo.com) sont très prisés par les internautes.
Un site de collectivité locale peut donc envisager de mettre à disposition des citoyens nombre de vidéos : reportages sur l’actualité de la collectivité, interventions d’élus, séances de conseil municipal, etc.
Le site du Conseil général du Val-de-Marne (http://www.cg94.fr/) est un exemple en la matière avec sa rubrique télé interactive baptisée « Web TV » (http://webtv.cg94.fr/). Le citoyen peut ainsi faire son choix parmi un vaste choix d’émissions sur les thèmes les plus divers : Emploi et formation, enfance, transports, démocratie, culture, etc.
Il est également possible de composer sa propre grille télé en faisant simplement glisser les images d’émissions dans un cadre prédéfini. Ce confort d’utilisation et de navigation est rendu possible par AJAX (Asynchronous JavaScript And XML), une technologie-clé du Web 2.0.
Enfin, le podcasting permet d’envisager le recours à des logiciels tels que ReadSpeaker (http://www.readspeaker.com/), un outil permettant une consultation plus facile d’un site Internet grâce à une synthèse vocale qui lit le contenu des pages au visiteur. Cela peut s’avérer très utile pour toucher un public qui éprouve des difficultés avec la lecture.

UN MEILLEUR SUIVI DE L’ACTUALITÉ LOCALE

Le Web 2.0 est aussi associé aux flux RSS (Really Simple Syndication) qui permettent de suivre les nouveautés publiées sur un site. L’internaute peut donc choisir ses fils d’information, les agréger pour ensuite les réceptionner dans le lecteur de son choix sans avoir à se rendre sur les sites concernés. Si le format RSS est de plus en plus utilisé sur des sites de presse, son succès est dû en grande partie à l’essor des blogs.
Un site de collectivité locale peut donc proposer à ses administrés une sélection de flux RSS associés aux différentes rubriques, ce qui permettra aux citoyens de bâtir un véritable système d’alerte sur les sujets qui les intéressent (offres d’emploi, actualité des élus, etc.).

|cc| Fabrice Molinaro — janvier 2008