Dans la guerre ouverte qui oppose les principaux navigateurs web du marché, Firefox dispose d’un atout de poids avec le système des extensions. Celles-ci permettent, en effet, aux utilisateurs de personnaliser leur navigateur en fonction de leurs besoins.

Les extensions (encore appelées add-on ou plug-in en anglais) sont de petits programmes qui se présentent sous la forme de fichiers .XPI (prononcer zippy), acronyme de « Cross Platform Installer ». Ce format est utilisé pour toutes les extensions destinées aux logiciels de la famille Mozilla (Firefox, Thunderbird, etc.).
Une extension permet d’ajouter une fonctionnalité à Firefox. En installant soi-même de petites briques logicielles, l’utilisateur peut ainsi bâtir son navigateur sur mesure. Les possibilités sont impressionnantes surtout que la majorité des extensions sont créées par des programmateurs qui les offrent ensuite à la communauté internaute, dans la logique des logiciels libres.
Ces fonctionnalités abordent des domaines extrêmement variés répondant ainsi aux besoins les plus divers. Du module de traduction au gestionnaire FTP en passant par un outil de sauvegarde de ses marque-pages, les internautes n’ont que l’embarras du choix.

Pour installer une extension, il suffit de cliquer sur le fichier .XPI correspondant. Une petite fenêtre s’ouvre alors dans Firefox qui demande confirmation. Il faut alors cliquer sur le bouton « Installer maintenant ». La nouvelle fonctionnalité sera installée lors du prochain lancement du navigateur.
Pour gérer les différentes extensions, Firefox propose un petit module qui est accessible via le menu Outils / Extensions. Ce gestionnaire affiche les extensions installées, permet d’en supprimer, d’en ajouter ou encore de les mettre à jour.

Voici une petite sélection d’extensions Firefox (qui s’étoffera au fil du temps):

SAGE
Basé sur RSS Reader, Sage permet de disposer d’un lecteur de flux RSS dans son navigateur Firefox. L’utilisateur peut ainsi agréger un certain nombre de flux RSS afin de suivre l’information en provenance des sites d’actualités. Les flux RSS sont accessibles à partir d’un panneau latéral qui s’ouvre en cliquant sur l’icône de Sage.
http://sage.mozdev.org/

GTRANSLATE
Ce module permet de traduire facilement un mot ou une phrase en utilisant les services de traduction de Google. Une fois l’extension installée, il suffit de sélectionner la phrase dans la page web puis de faire un clic droit. La fonctionnalité apparaît dans le menu contextuel.
https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/918?id=918

IE VIEW
En passant par le menu contextuel, il est possible de cliquer sur « Ouvrir la cible du lien dans IE ». Idéal pour les développeurs quand on utilise Firefox comme navigateur par défaut et que l’on tient à voir comment s’affiche la page dans Internet Explorer.
http://extensions.geckozone.org/IEView/

COLORZILLA
Cette extension s’adresse surtout aux infographistes qui peuvent facilement récupérer le code couleur d’une teinte dans une page web. Une pipette permet de donner des informations en valeur hexadécimale et RVB.
http://www.iosart.com/firefox/colorzilla/screenshots.html

BOOKMARK BACKUP
Ce module permet de programmer la sauvegarde automatique de ses marque-pages. À chaque fermeture de son navigateur, les marque-pages sont stockés dans le dossier choisi par l’utilisateur.
http://extensions.geckozone.org/BookmarkBackup/

QUICKNOTE
Une extension qui permet de disposer d’un gestionnaire de post-it avec des fonctionnalités avancées. Il est possible de copier/coller facilement du texte et des liens à partir du menu contextuel.
http://extensions.geckozone.org/QuickNote


WEBDEVELOPPER
Une extension très pratique – à destination des développeurs – et qui propose des fonctionnalités développées pour analyser un site web. Il est possible de désactiver certains éléments (images, cookies, styles css, etc.), d’afficher les tableaux en pointillé, d’éditer directement une feuille de style, etc.
http://joliclic.free.fr/mozilla/webdeveloper/


|cc| Fabrice Molinaro – mai 2007