Le premier des grands outils de recherche, dans l'ordre logique (historiquement, ils sont apparus en même temps que les moteurs), ce fut le répertoire. Deux étudiants américains se sont mis en tête de répertorier l'ensemble des sites web. À l'origine, il était possible de rêver de couvrir artisanalement et manuellement l'ensemble des sites de la toile, alors qu'il ne s'en trouvait que par milliers.

Sur un plan terminologique, nous préférons utiliser le terme de répertoire, conforme du reste à son équvalent anglais directory. Mais le terme d'annuaire a aussi été consacré par la pratique. Il nous paraît plus ambigu du fait de la connotation annuelle du mot.

Le premier des grands outils de recherche, dans l'ordre logique (historiquement, ils sont apparus en même temps que les moteurs), ce fut le répertoire.
Deux étudiants américains se sont mis en tête de répertorier l'ensemble des sites web. À l'origine, il était possible de rêver de couvrir artisanalement et manuellement l'ensemble des sites de la toile, alors qu'il ne s'en trouvait que par milliers. C'est ainsi que « Yet another hierarchical officious oracle » est né, en d'autres termes Yahoo ! (Le point d'exclamation fait partie de la marque.)

Comment fonctionne ce type d'outil ?

Il s'agit d'une base de données recensant des références de sites.
La première caractéristique est donc que les répertoires recensent des sites et non des pages. L'autre caractéristique est que chaque site est en fait signalé au moyen d'une notice descriptive. C'est donc une base de références de sites, tout ce qu'il y de plus documentaire ou bibliothéconomique. Ce type d'outil s'oppose donc presque terme à terme aux moteurs de recherche.
Voir fiche sur Les moteurs de recherche

Comment rechercher dans un répertoire ?

Pour s'y retrouver dans cette base elle-même il existe deux possibilités.

D'une part, on peut naviguer au travers d'une classification appelée categories, en anglais. Chaque site est rangé dans autant de catégories ou sous-catégories qu'il traite de sujets appartenant aux dites catégories. C'est le système documentaire le plus classique qui soit et, au passage, on peut s'amuser, alors qu'on nous prédit la mort des professions de l'I-D, face à l'Internet, de voir que les bonnes vieilles techniques de classification sont ici remises à l'honneur...

D'autre part, on peut faire une recherche par un des mots présents dans les fiches descriptives. C'est donc de l'informatique documentaire de base... Une fenêtre de recherche est toujours disponible en tête de la page d'accueil du répertoire.

Que peut-on rechercher dans un répertoire ?

Assurément pas des informations très pointues telles que la jurisprudence concernant le chant du coq en tant que nuisance de voisinage... Ce genre de recherche sera réservé à un moteur de recherche qui fonctionne sur le texte intégral des pages des sites.
On peut donc plutôt rechercher des lots de sites sur des sujets aussi vastes que les collectivités locales ou la musique baroque.
Un répertoire permet donc d'aider à repérer les sites existant dans un domaine d'activité, et à ce titre d'aider à la cartographie du Web. Un outil utile donc pour les documentalistes et bibliothécaires ayant à sélectionner des sites pour leurs usagers.
Voir aussi : Un métier de cartographe ?

Quelques répertoires généralistes

Yahoo !

Le cœur de Yahoo ! est le répertoire bien connu d'origine. Mais c'est aussi un portail de services en tous genres, proposant aussi bien le webmail que la météo ou les actualités. C'est ce qui rend l'usage du répertoire de Yahoo ! un peu difficile de prime abord puisque celui-ci est noyé au milieu d'une page fourmillant de propositions de toutes sortes.
Le répertoire est aujourd'hui accessible sous cette adresse : http://fr.dir.yahoo.com

Dmoz Open directory

Dmoz est un répertoire un peu particulier. Open directory project (= projet de répertoire ouvert) est un projet de site mutualisé. Toute personne peut proposer de prendre en charge, en tout ou en partie, l'alimentation d'une rubrique ou sous-rubrique du répertoire. Celui-ci est donc surtout constitué par les internautes : http://www.dmoz.fr.

|cc| Didier Frochot — décembre 2000 — décembre 2003 — Janvier 2007