Ouvert dès 1995, ce site a très vite pris les orientations d’un grand site d’information. Au 1er janvier 1998, il offrait déjà 10 000 pages et enregistrait quelque 400 000 connexions mensuelles. Ce site a connu de nombreux et fréquents remaniements. Depuis 2001, la situation s’est stabilisée mais de nouvelles améliorations sont encore survenues. Il se dote d’une nouvelle charte graphique en janvier 2004 avec une amélioration des accès aux diverses rubriques.

Par ailleurs, le Sénat avait développé en interne sur son intranet, de nombreux produits documentaires qui ont peu à peu été basculés sur le site Internet. Aujourd’hui, ce sont toutes les bases documentaires internes qui sont accessibles, dans une logique de transparence bien comprise. D’accès complexe, de par le logiciel utilisé dans les débuts, les bases ont toutes été basculées en avril 2005 sous un outil unique qui constitue également le moteur de recherche du site, du nom de Basile.

Une nouvelle mouture du site voit le jour le 23 juin 2010. Le contenu de fond reste le même, c’est au niveau de l’accès aux documents que quelques modifications ayant pour but de permettre à l’internaute de mieux comprendre, décrypter et s’impliquer apparaissent.

Site du Sénat : www.senat.fr

Suivi d'un sujet spécifique

C'est le moteur de recherche du Sénat, Basile, implanté en mai 2005, qui sous-tend ce service.

Accueil de la recherche globale : www.senat.fr/recherche/index.html

Lorsqu'on a réalisé une recherche sur n'importe quel sujet sur quelque base que ce soit ou sur tout le site, une liste de résultats est renvoyée. En haut de cette page de résultats, à droite du formulaire de recherche, il est possible de s'abonner au suivi de ces résultats par courriel. Il suffit de cliquer sur le bouton Abonnez-vous. Un formulaire permet alors de donner son adresse électronique et de valider le profil de recherche défini et le type de courriel à recevoir (html ou texte brut). Toutes les fois où les termes recherchés se trouveront dans des documents mis en ligne dans la ou les bases sélectionnées, un courriel sera expédié, fournissant un lien vers chaque document pertinent. Par défaut le système « filtre les alertes », ce qui a pour effet de n'être alerté que pour les occurrences les plus pertinentes des termes recherchés. Mais il est possible de décocher cette option de filtre, auquel cas le système alertera pour toutes les occurrences des termes recherchés, même les moins pointues, ce qui peut se révéler un peu « bavard ».
À noter que le moteur comprend les expressions sans qu'il soit nécessaire de les délimiter par des guillemets.

Suivi d'un thème particulier

Chaque nouvelle publication (texte de loi, rapport, document de travail) fait l’objet d’un classement dans un ou plusieurs des trente et un thèmes proposés sur le site. Il est donc possible de suivre uniquement l’actualité parlementaire en lien avec un de ces thèmes. L’outil de veille législative permet bien évidement d’automatiser ce suivi via la création d'une lettre d'information thématique.

Création d'une lettre d'information thématique sur le site du Sénat : www.senat.fr/newsletter/senat_lettre/Abonnement_Inscrire_form.php

Suivi d'un dossier législatif

Les dossiers législatifs permettent de suivre la gestation d'une loi devant le Parlement. À ce jour, trois séries de dossiers législatifs sont consultables sur le Web : ceux de Légifrance, hélas les moins bien tenus, qui sont ouverts en principe dès le dépôt d'un projet de loi devant le Parlement, ceux de l'Assemblée nationale dès que le texte entre dans le circuit de la procédure législative devant celle-ci, ceux du Sénat, ouverts dès que le texte entre dans le circuit législatif de la haute assemblée. Ceux-ci ont été les premiers à exister et restent les meilleurs par la rigueur de leur suivi, mais aussi parce qu'ils offrent le suivi de l'application des lois, et avec bien plus de rapidité que Légifrance, et à plus forte raison depuis qu'ils intègrent l'outil de veille législative.

À la suite de la consultation d'un dossier législatif sur le site du Sénat, tant que celui-ci n'est pas clos (texte toujours en cours de gestation), il est possible de s'inscrire directement. En haut de chaque dossier deux choix sont proposés     :

  • Abonnement par courriel : saisir son adresse électronique pour s’abonner
  • Abonnement RSS pour suivre le flux RSS du dossier

Dans les deux cas, l’utilisateur reçoit une notification chaque fois que le dossier est enrichi de nouvelles étapes de procédures. Ceci se révèle très utile pour gagner du temps dans un dispositif de veille sur un texte qu'on souhaite suivre de près.

Suivi d'une question de sénateur

Le service de veille s'avère aussi très précieux pour suivre les réponses ministérielles. Trois types de suivis distincts sont offerts.
Avant tout, rappelons la possibilité de suivi sur un sujet donné, pour laquelle il est possible de restreindre le suivi à une seule base du Sénat. En choisissant la base des questions, on peut établir une veille sur les réponses ministérielles ciblées sur un sujet donné. Cette option est rappelée dans le formulaire de recherche sur les questions.
Ensuite, il est possible de s'abonner à une alerte par ministère, afin de suivre à la fois les questions posées à un ministre et les réponses apportées dans un domaine d'activité donné, couvert par un ou plusieurs ministères.

Page d'abonnement au suivi des questions par ministère :
www.senat.fr/basile/abonnement/alerte/create/Ministere.do

Enfin, pour ne pas avoir à guetter la publication d'une réponse à une question de sénateur, il suffit, lors de la consultation de la question encore sans réponse, de s'abonner pour être averti de la publication de la réponse à la suite de l'invite suivante : « si vous voulez être informé (gratuitement) par courrier électronique quand la réponse ministérielle à cette question paraîtra, entrez votre adresse électronique ».

Gérer ses alertes

Dès qu'une de ces alertes est créée, un courriel de confirmation est adressé. Il est en outre possible d'accéder à la page de gestion de ses alertes, pour en modifier les paramètres, en supprimer une ou plusieurs, ou encore de résilier tous ses abonnements.
Le site du Sénat reste donc un des fleurons techniques de l'information juridique officielle sur Internet, spécialement pour la veille.

Page de gestion des alertes : www.senat.fr/recherche/gestcompte.html

|cc| Didier Frochot — novembre 2006 — mis à jour en août 2011