Créé au début des années 1990, l'IANA (Internet Assigned Numbers Authority) a pour objectif principal de « préserver les fonctions de coordination centrale de l'Internet dans l'intérêt de la communauté ». Si ses missions sont aujourd'hui plus réduites, l'IANA (http://www.iana.org/) reste un organisme historique essentiel de l'Internet.

Au moment de son lancement, personne ne pouvait prévoir le formidable développement qu'allait connaître le Net. Les chercheurs et scientifiques qui s'intéressaient de près au réseau ne jugeaient pas encore nécessaire la mise en place d'une régulation globale du fonctionnement de l'Internet. Puis, la progression fulgurante du Web - avec la naissance de l'hypertexte et du premier grand navigateur Mosaic - a considérablement modifié la donne.
C'est dans ce contexte particulier qu'est apparu l'IANA, le premier organisme chargé de la gestion des noms de domaine. Créé par John Postel - un des créateurs d'ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network), ancêtre de l'Internet -, l'IANA servait d'interface entre les adresses IP et les noms de domaine tout en gérant les extensions de domaine génériques (.com, .org et .net notamment) et les différentes classes d'adresses IP (Internet Protocol).

Toutefois, la rapidité du développement de l'Internet va rapidement révéler les limites de l'IANA face aux nouveaux enjeux. C'est ainsi qu'en 1998 est créé un nouvel organisme. Il s'agit de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) qui correspond à une réforme globale de l'attribution des adresses et des noms de domaines sur l'Internet. L'ICANN - né d'un accord entre le gouvernement américain et des organismes de l'Internet - va alors reprendre à son compte un certain nombre de missions de l'IANA. A tel point que l'on ne parle plus aujourd'hui de l'organisme IANA mais plutôt de la fonction IANA, celle-ci faisant désormais partie intégrante de l'ICANN.

Aujourd'hui, l'IANA continue notamment à maintenir sur son site la base relative aux ccTLD (http://www.iana.org/cctld/cctld-whois.htm).

|cc| Fabrice Molinaro - octobre 2005

Voir aussi : Fiches sur le W3C, l'IAB, l'IESG, l'IETF,l'IRTF et l'ISOC, ainsi que, pour le rôle de l'ICANN, Les noms de domaine génériques.