Issu de l'ICCB (Internet Configuration Control Board) - fondé par Vinton Cerf en 1979 - l'IAB (Internet Advisory Board) voit le jour en septembre 1984. Ce changement de nom est à l'initiative par David Clark - chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) - qui sera le premier président de cette nouvelle structure.

Au mois de mai 1986, l'IAB (http://www.iab.org/) change d'appellation et opte pour Internet Activities Board.
En 1989, l'IAB créé deux structures : l'IETF (Internet Engineering Task Force) et l'IRTF (Internet Research Task Force). Cette dernière est notamment chargée des projets de recherche et de l'évolution de l'Internet sur le long terme.
Après la création de l'ISOC (The Internet Society) au mois de janvier 1992, l'IAB propose de se placer sous les auspices de cette nouvelle instance de l'Internet. Cette décision va entraîner un nouveau changement de nom, l'IAB signifiant désormais Internet Architecture Board.
L'ISOC va alors créer l'IESG (Internet Engineering Steering Group), une organisation chargée de valider les normes techniques développées par les groupes de travail et qui est composée de membres de l'IETF, de l'IAB et de l'ISOC.

Mission actuelle de l'IAB

Cet organisme apparaît comme un conseiller technique, voire un comité de concertation de l'ISOC. L'IAB est composé de 12 membres sélectionnés par le « Board of Trustees » de l'ISOC. Ceux-ci sont renouvelés tous les deux ans par moitié (soit 6 par an). Le président de l'IAB est nommé parmi ces 12 membres.

Responsabilités de l'IAB

Elles sont très importantes.

:: Sélection des membres de l'IESG sur la base d'une liste proposée par le Comité de nomination (« Nominating comittee ») de l'IETF. C'est surtout à l'IAB que revient le privilège de nommer le nouveau président de l'IETF.
L'IAB coordonne ainsi toutes les activités de l'IETF et de l'IRTF.
:: Supervision de l'architecture et de la structure de l'Internet tant au niveau des protocoles que des procédures utilisées.
:: Supervision des développements de nouvelles normes de l'Internet avec également la possibilité de se transformer en instance d'appel en cas de problèmes dans le processus de fixation des normes. C'est ainsi que l'IAB entretient des liens avec des groupes extérieurs à l'IETF qui sont susceptibles, par leur travail, de participer à la naissance de nouvelles normes de l'Internet.
:: Représentation des intérêts de l'ISOC tant dans ses relations avec d'autres organismes impliqués dans la gestion des normes Internet que dans les questions techniques liées à l'Internet dans le monde.
:: Suivi des RFCs (requests for comments : demandes de commentaires) et de l'activité IANA, ce dernier organisme ayant notamment en charge la bonne gestion de l'attribution de paramètres techniques sur Internet (adresses IP, noms de domaine, numéros de port, etc.).
:: Conseiller auprès du « Board of Trustees » et des responsables de l'ISOC pour toutes les questions techniques.

Pour conclure

Pour bien appréhender l'importance d'une telle structure - il semble utile de reproduire une partie de la définition proposée par « Le Tao de l'IETF », disponible sur le site du Groupe français sur les standards de l'Internet du chapitre français de l'Internet Society (http://www.isoc-gfsi.org/ietf/) :

« L'IAB est en charge de conserver une vision d'ensemble de l'Internet et se concentre sur la planification et la coordination à long terme des différents domaines d'activité de l'IETF. L'IAB est en veille permanente sur les enjeux fondamentaux de l'Internet et en informe le grand public lorsqu'il l'estime nécessaire. Les membres de l'IAB portent une attention particulière aux activités émergentes de l'IETF. Lorsqu'un nouveau groupe de travail se crée à l'IETF, l'IAB vérifie l'intégrité et la cohérence architecturale de sa charte. Avant même que la charte du groupe soit définie, les membres de l'IAB sont toujours très volontaires pour échanger sur les nouvelles idées avec leurs initiateurs.

L'IAB sponsorise et organise également l'Internet Research Task Force, sous forme d'ateliers (invitational workshops) qui proposent des études approfondies sur certains sujets concernant l'architecture de l'Internet. Ces documents font des recommandations à l'IETF et à l'IESG.

Le rôle de l'IAB est aussi de :

* Approuver les nominations proposées par l'IESG
* Examiner en appel les actions engagées contre certaines décisions de l'IESG
* Nommer et encadrer le rédacteur en chef des RFC (RFC editor)
* Approuver la nomination de l'IANA
* Conseiller l'ISOC
* Encadrer les liens de l'IETF avec les autres organismes de standardisation »

|cc| Fabrice Molinaro - septembre 2005

Voir aussi : Fiches sur l'IETF, l'IRTF, l'IANA, l'ISOC, l'IRTF et l'IESG.