Le professionnel de l'I-D, pour être performant, doit réunir un certain nombre de qualités : efficacité et professionnalisme grâce à un savoir-faire indispensable en termes de recherche, traitement et diffusion de l'information, des compétences en management pour la gestion, la communication et le marketing, et enfin, des capacités de flexibilité et d'adaptabilité qui s'avèrent nécessaires dans un monde extrêmement mouvant.

I.Efficacité et professionnalisme

Tout d'abord, il sera capable de maîtriser les méthodes de traitement intellectuel de l'information. (1)
Cette caractéristique permet de mettre en valeur l'information collectée, pour le plus grand intérêt de l'entreprise concernée. Ainsi, il convient de mettre en place des méthodes de recherche systématique. La connaissance des langages d'interrogation qui varient selon les logiciels et moteurs de recherche utilisés constitue un plus en termes d'efficacité. Les salariés d'une entreprise, s'ils ne maîtrisent que rarement la méthodologie de recherche d'information, n'ont pas beaucoup de temps à consacrer à ce genre de manipulations. Par ailleurs, puisque le temps, c'est de l'argent, l'entreprise gagnera à utiliser les services de personnes compétentes dans la recherche d'informations pertinentes.

Une fois l'information trouvée, il convient d'opérer un tri afin de sélectionner les données véritablement utiles pour l'entreprise. Le professionnel de l'I-D est alors capable d'apporter de la rigueur dans le traitement tout en prenant des précautions fondamentales dans la validation de l'information. Face à l'inflation informationnelle, il paraît nécessaire de savoir évaluer le contenu de ces données afin de n'en retenir que les plus pertinentes. Enfin, avant de diffuser l'information au sein de l'entreprise, le professionnel de l'I-D a conscience du rôle didactique et pédagogique que cela suppose. Grâce à son esprit de synthèse, celui-ci sera capable de restituer l'information, de façon simple et compréhensible, à tous les collaborateurs.

II. Des compétences en management

Alors que le coût d'élaboration d'un fichier manuel était souvent peu apparent, le matériel informatique nécessaire à l'automatisation d'un catalogue figure clairement dans le budget de l'entreprise. Le souci de rentabilité conduit aujourd'hui les responsables financiers à contrôler de très près les dépenses effectuées par chaque service. Des connaissances de gestion sont indispensables afin de maîtriser les coûts de fonctionnement de son service. "...Monter aujourd'hui une banque de données pour le plaisir d'avoir un outil bien conçu et performant ne présente aucun intérêt si cette banque, réalisée à grands frais, est interrogée par trois utilisateurs tous les six mois. En d'autres termes, l'art pour l'art n'a pas sa place en documentation. " (2)

A côté des questions de budget, il faut envisager d'assurer la gestion de l'équipe ainsi que le développement de produits et/ou de services. La conduite de projet doit alors aboutir à la conception de produits ou de prestations, adaptés à la demande des utilisateurs. La profession est la plus à même d'avoir une approche stratégique ou globale d'un projet relatif aux enjeux informationnels de l'entreprise et de percevoir la complexité d'une situation, évitant alors les erreurs et trouvant les solutions originales adaptées à la situation.

Enfin, le marketing et la communication entrent aussi dans les compétences du professionnel de l'I-D. (3) ce dernier se doit, en effet, d'inscrire la gestion de son service dans la durée. En s'appuyant sur un plan marketing, le service d'accès à l'information verra sa pérennité assurée. Quant à sa visibilité, il est indispensable de l'accroître grâce à une stratégie de communication qui pourra utiliser tous les supports d'information, présents dans l'entreprise.

III. Flexibilité et adaptabilité

Les exigences sont, aujourd'hui, de plus en plus fortes dans le monde de l'entreprise. Des professionnels recrutés, on exige qu'ils aient les compétences requises et qu'ils sachent s'adapter en permanence à de nouveaux contextes économiques, techniques ou socio-culturels. La réactivité du professionnel face à ces changements fréquents doit être au rendez-vous.

Le professionnel de l'I-D a été amené à approfondir ses connaissances sur l'outil informatique. Ce dernier est dorénavant incontournable et il serait suicidaire de l'ignorer. Ainsi, des outils de plus en plus performants permettent à notre profession de s'épanouir par l'intermédiaire d'hommes libérés de certaines tâches matérielles. Si l'informatique permet d'accélérer le processus de traitement technique de l'information, le professionnel de l'I-D peut se concentrer un peu plus sur le traitement intellectuel de celle-ci. Utiliser l'informatique n'est pas être informaticien mais " la documentation doit être absolument maîtresse, culturellement et techniquement, de son outil informatique, suivre ses évolutions et les anticiper. " Cette démarche a été entreprise depuis déjà un certain temps par les plus dynamiques de la profession.

|cc| Fabrice Molinaro - 1998 - janvier 2004.


Notes :

1. Didier Frochot, Comment situer le service documentaire dans la structure générale de l'entreprise in Documentaliste - Sciences de l'information, Vol. 32, No. 6, 1995, p 303.
2. Ibidem, p 304.
3. Ibidem, p 307.