Dans le jargon quelque peu hermétique de l'Internet — qui plus est, en anglais — nombreux sont les sigles encore plus abscons. Un des premiers à connaître est l'URL.

URL : Uniform Resource Locator, souvent traduit en français par adresse Internet.
Une URL est l'adresse unique et univoque d'une page sur le Web, ou d'une autre ressource (e-mail, fichier sur un site FTP...). Il ne peut exister deux ressources au monde ayant la même URL.

L'URL est constituée de quatre éléments : le protocole de transmission d'abord, ensuite le groupe du nom de domaine, et enfin le chemin d'accès à la ressource, complété le plus souvent par le nom du fichier.
Exemple : http://   www.les-infostrateges.com  /   article   /   cpi.htm

NB : Nous avons détaché les divers groupes pour l'exemple. En pratique, ils sont toujours attachés.

http:// = Annonce le protocole http : Le navigateur reconnaîtra le protocole utilisé pour des pages et sites Web
www.les-infostrateges.com = Nom de domaine (cf. ci-dessous détail de lecture)
article = chemin d'accès dans les répertoires (ou dossiers) du disque dur du serveur
cpi.htm = Nom du fichier HTML. Les extensions .htm ou .html sont équivalentes et dépendent du type de serveur utilisé. On rencontre aussi .shtm ou .shtml (pour les fichiers sécurisés).

NB : Par exception, il se trouve que les-infostrateges.com ne recourent pas à des adresses avec le suffixe "htm" ni "html". La technique utilisée sur ce site est différente, mais c'est un autre sujet.

Le protocole est toujours suivi des signes " :// ". Chacune des zones principales de l'adresse est séparée par un" / ".

Pour des raisons techniques, le nom du fichier n'a pas toujours à être mentionné. Les serveurs sont tous capables de lancer un fichier dont le nom est fixé par défaut et qui sera le premier fichier du site logé sur le répertoire donné. Ce sera selon les cas : index.html ; default.html... Ainsi, il suffit de taper www.les-infostrateges.com sans autre précision pour voir apparaître le fichier de la page d'accueil nommé index.htm.

|cc| Didier Frochot — décembre 2000 — janvier 2004

Pour en savoir plus, notamment sur les noms de domaine voir Comment lire une URL