Dans le cadre de la publication de son rapport d'activité 2016, la Cnil a posté sur son site une synthèse intitulée "La Cnil en chiffres – 2016". Nous nous attachons ici essentiellement aux chiffres relatifs à l'e-réputation.

À la rubrique "La Cnil protège", il est ainsi possible de constater que 33% des plaintes reçues en 2016 relevaient de questions d'e-réputation, ce qui est important. Au vu des chiffres donnés dans le rapport annuel, cela donne un peu plus de 2500 plaintes.

Quelques autres détails sont fournis, notamment sous l'intitulé "Le droit au déréférencement, un droit qui marche !". On apprend ainsi que Google a reçu 225 000 demandes de déréférencement en 2016 dont 45% seulement ont été directement acceptées. La Cnil pour sa part a eu à intervenir quelque 300 fois auprès de Google avec un taux d'acceptation de 75%. Le rapport complet mentionne le chiffre de 410 plaintes reçues pour refus de déréférencement dans un moteur de recherche. Il est donc permis d'en déduire que la Cnil n'a pas souhaité intervenir à la suite d'une centaine de plaintes.

En savoir plus

L'article de synthèse de la Cnil (24 mars 2017) :
https://www.cnil.fr/fr/la-cnil-en-chiffres-2016

Le rapport d'activité 2016 complet (pdf, 7,89 Mo, 112 pages) :
https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/cnil-37e_rapport_annuel_2016.pdf

Au service de votre réputation

Voir notre blog spécialisé sur l’e-réputation : www.votre-reputation.com
Et spécialement la rubrique Particuliers : www.votre-reputation.com/particuliers/