L'Afnic vient d'annoncer le 13 décembre que le domaine géographique de la France, le .fr dépassait à présent les 3 millions de noms de domaine sous cette bannière.

Quelques rappels pour les non initiés

Lorsque l'internet s'est développé dans le monde entier autour de 1993, sous l'influence du Web, les domaines de rattachement des noms des sites internet se sont diversifiés.
Aux domaines de niveau supérieur génériques d'origine (les generic Top Level Domain ou gTLD) tels  que les .com, .net, .org, sont venus s'ajouter les ccTLD (country code TLD) bâtis à partir du code international à 2 lettres des pays du monde (code ISO 3166-1) à quelques détails près (UK remplaçant le GB du code ISO dans les ccTLD).
Rappelons également que les domaines supérieurs génériques sont ouverts à tous sans condition d'éligibilité ni de région du globe et que quelques nouveaux génériques sont venus s'ajouter tels que le .info et le .biz.
Dans la suite seront créés les domaines "sponsorisés" — ou parrainés pour respecter le français —, les sponsored TLD ou sTLD tels que .museum et .aero, parmi les tout premiers, mais aussi les célèbres .job ou .travel, créés et gérés à la demande d'organismes professionnels du secteur — des musées, de l'industrie aéronautique, du marché de l'emploi et des voyagistes, pour les 4 sTLD cités.

L'Union européenne a également lancé en 2006 le .eu destiné à permettre à des opérateurs économiques ou politiques d'afficher leur appartenance à l'Europe, sans autre condition d'éligibilité.

Le cap des 3 millions de noms de domaine sous .fr franchi

Malgré cela, le .fr, géré par l'Afnic (Association française du nommage de l'internet en coopération) a attiré de nombreux déposants. C'est ainsi que plus de 3 millions de noms de domaine sont à ce jour déposés et maintenus. L'Afnic ne manque pas de souligner le dynamisme et "le succès de toute une communauté".

Nous tempérerons cependant cet enthousiasme en remarquant que très nombreuses sont les entreprises à avoir déposé en priorité leur nom de domaine en .com (synonyme de site web commerçant pour le commun des mortels et créé pour ce faire) et secondairement en .fr, le plus souvent au côté des .net, .info et .eu, afin d'occuper le terrain et éviter le cybertsquatting. De sorte que le choix du .fr ne reflète pas forcément ni fortement le choix délibéré de s'affirmer membre d'une communauté nationale, même si le .fr peut rallier les tenants du "Made in France".

En savoir plus

Lire le communiqué de l'Afnic sur son site :
https://www.afnic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10250/show/le-fr-passe-la-barre-des-3-000-000.html

Voir notre article sur Les noms de domaine géographiques.