Aujourd’hui les bad buzz se développent au rythme d’une pandémie et représentent le risque numéro 1 pour près de la moitié des dirigeants. 70% d'entre eux reconnaissent d'ailleurs qu’ils ne savent pas gérer une crise sur les réseaux sociaux. Ce qui peut entraîner de graves conséquences pour l'e-réputation (cyber-réputation ou web-réputation, réputation numérique…) de leur entreprise.

Faut-il communiquer ou non ? De manière discrète ou offensive, en se limitant à répondre à certaines questions des internautes ? Comment gérer un buzz qui se présente sous la forme d’une déferlante de spams ou de vidéos parodiques ? Et comment réagir quand le buzz est localisé uniquement sur Twitter ou à l’inverse quand il mobilise toutes les communautés du Web ?

Par ailleurs, si un bad buzz ne génère pas nécessairement une crise, il peut déstabiliser profondément et durablement une entreprise ou une organisation. Un mouvement de peur ou de colère dans les médias sociaux peut entraîner une crise de confiance des clients et même des actionnaires.

Dans son ouvrage intitulé "Very Bad Buzz", Marie Muzard, une experte en communication sensible depuis plus de 15 ans, tente de répondre à un certain nombre de questions. Elle propose également une méthode dont le principe est de gérer un bad buzz en fonction de sa gravité et de son intensité.

Ce livre est donc surtout conçu comme un guide pratique qui propose les étapes à suivre et les règles d’or pour traiter les différentes formes de bad buzz (vague de critiques, déferlement de spams, vidéo parodique…) dans les différents espaces du web.

Plus d'infos : http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/very-bad-buzz-9782212560992
 

Au service de votre réputation

Voir notre blog spécialisé sur l’e-réputation : www.votre-reputation.com
Et spécialement la rubrique Entreprises et dirigeants : www.votre-reputation.com/entreprises-et-dirigeants/