L'agence Gootenberg vient de publier les résultats d’une enquête portant sur l’usage des réseaux sociaux par les journalistes français.

Cette enquête montre que 77% des journalistes soulignent la diversification des sources apportée par les réseaux et plus de un sur deux (56%) la simplification des recherches. Mais 79% constatent que l’usage des réseaux sociaux conduit à la multiplication des pièges.

Il n'en reste pas moins que les journalistes accèdent en moyenne à 4,6 réseaux. Deux réseaux sont consultés par plus de 2/3 d'entre eux : Wikipédia (77%) et Twitter (69%) et plus de la moitié consulte également LinkedIn (57%), les blogs (57%) et Facebook (54%). Près des deux tiers des journalistes estiment que l'information trouvée est toujours ou souvent utile sur Wikipédia et Twitter.

Si les journalistes recherchent de l’information sur les réseaux sociaux, ils la considèrent avec suspicion : l’information obtenue sur les réseaux est en effet jugée bien moins sûre (note de confiance de 50 sur 100) que les autres sources — contacts terrain, articles de presse ou  site web de l’entreprise — dont la note de confiance moyenne est supérieure à 66.

Source : Communiqué du 27 août 201

En savoir plus

Le communiqué de presse complet en ligne :
www.gootenberg.fr/blog/70-des-journalistes-francais-sur-twitter

Voir notre Dossier spécial E-réputation et notre offre en la matière