Récemment annoncé sur les blogs de Google : le déploiement d'un Knowledge Graph enrichissant les fonctionnalités de recherche sémantique du moteur.

Il semblerait que ce nouveau système repose sur les fondations de la roue magique disparue de l'interface de recherche en juin 2011 pour cause de maintenance trop complexe et promise à un retour certain dans une version améliorée — voir la discussion sur la disparition de la roue magique consultable sur le forum dédié à la recherche Google : http://productforums.google.com/.../EdKEdEy9iq0.

Pour l'aspect technique, le mot d'ordre est le suivant : things not strings. En d'autres termes, l'idée est d'associer des objets — des concepts en réalité — aux mots-clés saisis par l'internaute de manière à identifier le sens de sa recherche. Par exemple lors d'une recherche sur l'expression Taj Mahal le moteur proposera de consulter au choix : les résultats concernant le monument ou ceux concernant le musicien.

Cette notion d'objet ne se limite pas à la seule polysémie des expressions de recherche. Un objet donné peut être détaillé en sous-objets. Chaque sous-objet est ensuite utilisable pour la suggestion de contenus induits par le sujet de la recherche. Marie Curie était par exemple à la fois physicienne, prix Nobel, mère d'Irène Joliot-Curie également prix Nobel et d'Ève Curie femme de lettre, ainsi qu'épouse de Pierre Curie prix Nobel lui aussi ; toutes ces liaisons sémantiques sont modélisées et utilisées pour fournir des informations et des suggestions pertinentes à l'internaute.

Précisons que la notion de graphe représente uniquement les liens existants entre les différents objets de recherche ; l'internaute ne naviguera pas de concepts en concepts par l'intermédiaire d'un graphe comme c'était le cas avec la roue magique.

Recherche incluant les résultats du Knowledge Graph Source : Google

Les informations brutes présentées sont en grande partie extraites de grandes bases telles que Freebase, Wikipedia ou encore le CIA World Fact Book. Le moteur s'appuie ensuite sur ses propres données (statistiques de recherche par exemple) pour isoler les différents objets et proposer les suggestions les plus pertinentes.

Google reste en revanche pour le moment assez flou sur une date effective de mise en service.

Pour aller plus loin

Voir le billet sur le blog officiel de Google :
googleblog.blogspot.fr/2012/05/introducing-knowledge-graph-things-not.html

Vidéo de présentation du Knowledge Graph :

Introducing the Knowledge Graph — Publiée le 16 mai 2012 par Google