Nous avions déjà signalé voici plusieurs années (notre actualité du 31 juillet 2007) la disponibilité de la Neue Mozart Ausgabe (Nouvelle édition Mozart), c'est-à-dire de la totalité des partitions de l'œuvre de Mozart et ce gratuitement.

Toujours la numérisation et les bibliothèques en ligne...

Depuis, la politique de numérisation et la logique de bibliothèque numérique ont fait du chemin. Il est désormais possible de trouver un grand nombre de partitions en ligne gratuitement, dans la mesure où l'œuvre est dans le domaine public. C'est pourquoi le domaine le plus représenté est celui de la musique classique. Rares sont en effet les compositeurs classiques qui ne soient pas encore tombés dans le domaine public — les œuvres encore protégées étant notamment celles de Richard Strauss, de Prokofiev, Stravinsky, Chostakovitch, ou encore Franz Lehar, pour ne citer que les plus connus.

Des œuvres et des éditions de partitions dans le domaine public

Attention : malgré une relative harmonisation dans les législations des pays du monde, la durée de protection du droit d'exploitation des œuvres, et donc de leur entrée dans le domaine public, peut varier d'un pays à l'autre comme le signalent certains sites mettant des partitions à disposition (entre 50 et 70 ans en général).

Bien sûr, s'agissant de partitions, il faut encore trouver des éditions des œuvres qui soient elles-mêmes tombées dans le domaine public. En effet, l'édition d'une œuvre constituant en soi une mise en forme de celle-ci, son édition constitue une œuvre d'auteur par sa mise en page, et on sait à quel point celle-ci peut prendre de l'importance pour des partitions de musique.

On commence donc à trouver des sites entiers qui offrent à l'internaute des trésors, des milliers de pages de partitions.

L'exemple de l'IMSLP, projet collaboratif international

Le site le plus emblématique que nous ayons pour le moment trouvé est celui de l'IMSLP (International Musci Socres Library Project — Projet international de bibliothèque de partitions de musique).
Il s'agit d'un projet collaboratif d'origine canadienne, né en 2006, bâti techniquement sur un Wiki qui mêle anglais et français dans sa version originale et offre des pages traduites en de nombreuses langues. Tout un chacun peut participer en numérisant lui-même des partitions du domaine public et en les mettant en ligne.

Une mine pour les mélomanes, pour les médiathécaires et les conservatoires

Ce site regorge de partitions d'œuvres de tous compositeurs.

Les chiffres annoncés en frontispice sont impressionnants :

  • 53 999 œuvres ;
  • 191 160 partitions ;
  • 7 204 compositeurs ;
  • 15 388 enregistrements ;
  • 192 artistes-interprètes.

Quelques partitions autographes

Parmi les contributeurs de ce projet, certains ont eu l'excellente idée de fournir le facsimilé de certaines partitions autographes, c'est-à-dire le manuscrit du compositeur. Lorsqu'on connaît le prix de l'édition de facsimilés d'œuvres autographes, c'est une aubaine de les trouver ainsi téléchargeables à bout de clic. Il en est ainsi par exemple de la 6ème Symphonie (Pastorale) de Beethoven ou encore de la non moins célèbre Neuvième.

Quelques enregistrements aussi

Comme le signale la statistique mentionnée ci-dessus, il existe aussi des enregistrements d'œuvres, sous licence creative commons ou également dans le domaine public. Mais ce terrain des enregistrements tombés dans le domaine public est une toute autre histoire, tout aussi passionnante et qui là aussi a suscité de nombreux sites d'accès à ces sources précieuses.

Ficihers sonores issus de sons synthétisés

Il existe aussi des fichiers sonores issus de sons obtenus par synthétiseur. Dans certains cas, cela permet de mieux comprendre la structure des œuvres.

Le site de l'IMSLP (accueil en français partiel) : http://imslp.org/wiki/Accueil