Pour une plus grande ouverture au monde

L’Institut national de l’audiovisuel (INA), première source d’images numérisées au monde, et la plateforme de partage vidéo YouTube ont annoncé, le 26 mars dernier, la signature d’un partenariat permettant aux internautes du monde entier d’accéder gratuitement à une partie du fonds audiovisuel de l’INA.

Cet accord couvre la diffusion et la monétisation sur YouTube de 57 000 vidéos de ce fonds. Ces vidéos représentent près de 60 ans de programmes télévisés aussi bien sportifs (Tour de France, etc.) artistiques (Interview de Dali, ouverture du Festival de Cannes en 1947, etc.) ou encore de société (JT de mai 1968, etc.). Ce fonds sera accessible sur YouTube depuis plusieurs grandes chaînes thématiques dédiées (politique, sport, divertissement, culture, histoire...). Ce classement par chaînes sur YouTube vise à valoriser ces vidéos tout en les mettant en perspective avec les grands sujets et thèmes d'actualité.

Cette initiative répond à une volonté commune de rendre accessible à tous, le patrimoine audiovisuel français. Avec 800 millions d’internautes de tous âges et de toutes nationalités qui consultent, chaque mois, des vidéos sur YouTube, l’INA partage sa mémoire.

Mathieu Gallet, Président-directeur général de l’INA déclare : “En tant qu’entreprise de service public, nous avons vocation à diffuser nos images en ligne le plus largement possible, non seulement sur Ina.fr, mais aussi sur les sites de nos nombreux partenaires. Cet accord avec YouTube s’inscrit pleinement dans notre stratégie de conquête de nouveaux publics– notamment à l’international – tout en gardant la pleine maîtrise de notre politique éditoriale.

Christophe Muller, Directeur des partenariats YouTube pour la région Europe du Sud, de l'Est, le Moyen-Orient et l’Afrique, se réjouit : “Depuis le lancement de YouTube en Europe, nos équipes se sont mobilisées pour tisser des relations et partenariats solides qui permettent aux utilisateurs de retrouver les contenus et vidéos qui ont marqué l’histoire audiovisuelle de leurs pays. Nous sommes très heureux de cet accord avec l’Ina qui permettra à tous d’accéder aux grands moments de la télévision française, et qui participe ainsi au rayonnement de la culture française dans le monde.

Source : communiqué de presse commun INA — YouTube en date du 26 mars 2012

Un arrangement vaut mieux qu'un procès

Cet accord met fin au différend qui avait opposé Google, propriétaire de YouTube, à l'INA et abouti à la condamnation en première instance du géant américain, avec obligation de filtrage des sources INA et 150 000 € de dommages-intérêts.
YouTube avait par ailleurs signé, en septembre 2010, un accord de rémunération avec la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et édtieurs de musique).

Rappelons aussi que l'INA avait déjà signé un accord du même type avec Dailymotion en 2010.

Cette fois l'accord avec YouTube — qui fait donc le pendant avec celui signé avec Dailymotion — favorise de rayonnement de la culture française dans le monde puisque l'INA, non content d'être accessible via son propre site, l'est aussi via les deux plus grandes plateformes vidéo du monde.

La numérisation documentaire toujours en progrès

Cet accord va dans le sens d'un accès toujours plus ouvert et gratuit au patrimoine immatériel de l'humanité, dont nous signalons régulièrement les progrès au travers d'annonces de mises en ligne de nouvelles sources.
Les visionnaires des années 1950, mentionnés par Jacques Chaumier sur notre site dans son article La bibliothèque numérique et l'entreprise, et qui imaginaient que l'usager n'aurait plus à se déplacer à la bibliothèque que la bibliothèque viendrait à lui, ne passent plus pour de doux rêveurs : leurs idées se réalisent peu à peu.

En savoir plus

Lire le communiqué INA www.inaglobal.fr/idees/article/numerisation-en-europe-les-partenariats-public-prive-sont-encourages YouTube complet (format pdf — 38 Ko) :
www.institut-national-audiovisuel.fr/presse/pdf/768.pdf

Sur la politique de numérisation et les partenariats public-privé, lire deux articles :

Sur le site INA Global (article de Samuel Miller du 4 mars 2011) :
www.inaglobal.fr/idees/article/numerisation-en-europe-les-partenariats-public-prive-sont-encourages

Sur le site Europolitique (article de Nathalie Vandystadt du 10 janvier 2011) :
www.europolitique.info/l-aide-du-prive-est-necessaire-mais-selon-certaines-conditions-art292003-9.html

Sur la protection des créations vidéos sur le net :

Lire notre actualité du 27 aoüt 2007, autour des naissantes affaires Dailymotion et Youtube.

Jugement du TGI de Créteil du 14 décembre 2010 INA c/ YouTube :

Sur Legalis.net :
Présentation de la décision : www.legalis.net/spip.php?page=breves-article&id_article=3053
Texte intégral de la décision : www.legalis.net/spip.php?page=jurisprudence-decision&id_article=3052

Présentation de l'affaire avec ses aspects techniques de amrquage des vidéos sur ZDNet (article de Christophe Auffray du 17 décembre 2010) :
www.zdnet.fr/actualites/youtube-condamne-a-verser-150-000-euros-a-l-ina-pour-contrefacon-39756954.htm

Sur l'accord INA — Dailymotion :
Lire l'article de ZDNet (article de Philippe Leroy du 20 octobre 2010 :
www.zdnet.fr/actualites/l-ina-diffuse-50-000-videos-d-archives-sur-dailymotion-39755550.htm

Sur l'accord SACEM — YouTube :
Voir le communiqué du 30 septembre 2010 sur le site de la SACEM :
www.sacem.fr/cms/home/la-sacem/derniers-communques_2/sacem-you-tube

Site de l'INA : www.ina.fr

Site de YouTube : www.youtube.com

La plateforme INA sur YouTube : www.youtube.com/user/inamedia