L'agence Hopscotch vient d’annoncer les résultats de son premier baromètre de l’e-réputation (cyber-réputation, web-réputation ou  encore réputation numérique) des laboratoires pharmaceutiques.

Quatre laboratoires coiffent le classement. Pfizer occupe la première place avec une bonne visibilité, une forte maîtrise, une qualité correcte des contenus et un bon niveau de recommandation.

Novartis suit de près et jouit d’une e-réputation plutôt positive, maîtrisée et solide et du meilleur niveau de recommandation. Pierre Fabre arrive troisième, immédiatement suivi de Roche. Bayer, BMS, Lilly et Sanofi Aventis sont aussi parmi les leaders du classement.

Parmi les principaux enseignements de l’étude, on note que les laboratoires ont une e-réputation très 1.0. Ils ont compris l’enjeu du référencement naturel pour maîtriser leur image mais sont très faiblement engagés sur les médias sociaux. Les contraintes réglementaires un peu floues sur le sujet expliquent vraisemblablement ce phénomène.

Certains laboratoires ont pris le parti de s’occuper de leur e-réputation, et cela se voit, comme pour Merck, Pierre Fabre et Novo Nordisk. Plus ils contrôlent de liens sur la première page de Google, plus leur e-réputation résistera aux aléas du « Web sauvage ». D’autres, moins présents, sont vulnérables à toute remontée négative sur les moteurs, émanant notamment de la presse en ligne ou des médias sociaux.

Source : communiqué de presse "Premier baromètre Hopscotch de l’e-réputation des laboratoires pharmaceutiques" du 4 mai 2011.

Plus d'infos : www.hopscotch.fr/archive/2011/05/04/premier-barometre-hopscotch-de-l-e-reputation-des-laboratoir.html


Voir aussi notre offre en e-réputation : http://notre-offre.les-infostrateges.com/competence/e-reputation
Voir notre dossier spécial E-réputation : http://www.les-infostrateges.com/article/0807348/dossier-special-e-reputation