Syntec Conseil en Relations Publiques et l'institut Viavoice viennent de réaliser auprès du grand public et de leaders d’opinion (actionnaires, écologistes, militants de causes citoyennes, etc.) un sondage sur les éléments de réputation des principales entreprises françaises et étrangères.

Cette étude a permis de mettre en avant deux dynamiques dans la construction de l’image des grandes entreprises : une dynamique d’interactions entre publics, avec des actionnaires, écologistes et militants relais d’opinion sur un certain nombre de thématiques, mais également une dynamique thématique autour de phénomènes de société majeurs, notamment une importance croissante des engagements sociaux et environnementaux dans la construction de la réputation des entreprises.

Ainsi les banques continuent-elles de souffrir de la crise des subprimes et sont systématiquement situées en fin de classements, y compris concernant leur solidité financière. A l’inverse Google s’établit à la première place du palmarès général en tant qu’entreprise résolument moderne. Outre Google, les entreprises les plus en vue sont les suivantes : Michelin, EDF, Yves Rocher.

Enfin,la responsabilité sociale et environnementale participe largement à la confiance que leur accordent les consommateurs. Si la réalité de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises est sujette à caution auprès du grand public, cette dimension n’en est pas moins essentielle dans la construction de la réputation générale. Globalement — et c’est l’enseignement majeur de ce baromètre —, les dimensions « sociétales » et « produits » de l’image des entreprise ne sont pas indépendantes.

Source : communiqué de presse du 10 mars 2011

Plus d'infos : www.institut-viavoice.com/