Le Groupe i&e publie, en partenariat avec le Reputation Institute, une étude sur l'e-réputation (encore nommée cyber-réputation, web-réputation  ou réputation numérique) des entreprises du CAC 40.

L'étude a été menée en France entre janvier et février 2010 auprès d'un échantillon qualifié de 2 249 personnes représentatif de la population française (sexe, âge, niveau d'éducation, zone géographique). Pour chaque entreprise, un minimum de 100 personnes identifiées comme étant « qualifiées » (soit les personnes connaissant suffisamment l'entreprise pour avoir une opinion sur elle) ont été interrogées via un questionnaire en ligne. Le questionnaire permet de déterminer le score de réputation global sur la base des perceptions émotionnelles les plus structurantes de l'opinion : la confiance, l'estime, l'admiration et l'affinité.
Chaque répondant est ensuite interrogé sur sa perception de l'entreprise autour des 7 dimensions rationnelles qui fondent la réputation : performance économique et financière, gouvernance, produits et services, citoyenneté, environnement de travail, leadership et innovation. Les scores obtenus permettent d'expliquer le score global de réputation.

Les entreprises qui arrivent en tête du classement global de réputation sont Michelin, L'Oréal et Danone. Viennent ensuite : Technip, Air Liquide, Peugeot-PSA, Saint-Gobain, Pernod Ricard, LVMH et Schneider Electric.
   
En France, il apparaît que les trois facteurs les plus structurants de la réputation des entreprises sont les produits et services, suivis des dimensions éthiques avec la gouvernance et la citoyenneté.

Source : Communiqué du Groupe i&e du 27 mai 2010

Pour consulter cette étude (au format pdf) : www.management-reputation.fr/wp-content/uploads/i-et-e-reputation-CAC-40-2010.pdf
Voir aussi notre offre en e-réputation : http://notre-offre.les-infostrateges.com/competence/e-reputation
Voir notre dossier spécial E-réputation : http://www.les-infostrateges.com/article/0807348/dossier-special-e-reputation