Il semble que le contentieux de l'e-réputation (réputation numérique, cyber-réputation, web-réputation...), commence à trouver quelque ampleur.

Depuis le début de l'année 2008, le nombre des demandes de retrait de propos négatifs sur Internet a significativement augmenté. On s'en aperçoit à la partie émergée de l'iceberg : les décisions de justice dont rendent compte les publications professionnelles spécialisées dans ce domaine. Il apparaît donc une nette augmentation du contentieux visant à demander le retrait de propos jugés injurieux ou diffamatoires, dénigrants ou encore inexacts et préjudiciables pour les intérêts d'une entreprise.

Nous disons "partie émergée", car il n'est absolument pas fatal d'en arriver à la phase judiciaire et notre expérience nous montre que souvent, une approche amiable bien conduite aboutit à un retrait sans autre forme de procès, c'est le cas de le dire !

Par ailleurs, une condamnation judiciaire en France, si bien argumentée soit-elle, ne sera pratiquement d'aucun effet lorsque le site et les auteurs sont à l'étranger, ce qui est souvent le cas sur un réseau mondial comme Internet. Et on connaît la difficulté pour faire exécuter une jugement français à l'étranger...

Voir aussi notre offre en e-réputation : http://notre-offre.les-infostrateges.com/competence/e-reputation
Voir notre dossier spécial E-réputation : http://www.les-infostrateges.com/article/0807348/dossier-special-e-reputation