Désormais, une marque, des produits, une entreprise ou certains de ses collaborateurs peuvent être potentiellement le sujet de conversations, d’attaques mais aussi de rumeurs positives relayées sur l’internet. En effet, tout un chacun peut désormais s’exprimer facilement via des outils simples en diffusant sa propre information ou en commentant celle des autres.

Une étude publiée sur le blog 97thFloor a montré que sur les 100 entreprises du classement Fortune 100, 29 étaient dotées de résultats au contenu “négatif” dès la première page de Google, lorsque l’on tape leur nom sur le moteur. Résultats négatifs, c’est-à-dire retranscription de décisions de justice défavorables à l’entreprise ou à sa marque, campagnes de dénigrements, textes de sites contestataires ou commentaires acerbes de clients ou (ex)salariés mécontents.

Le site Digimind s'intéresse à ces questions en publiant un livre blanc intitulé "Réputation internet : Écoutez et analysez le buzz digital". Pour comprendre comment les buzz et une réputation se construisent, se propagent mais aussi peuvent se corriger et maîtriser, Christophe Asselin et Philippe Duhot apportent à travers cette étude des éléments de réponses à l'aide d'exemples concrets de réputation d’entreprises, de marques, d’individus.

Plus d'infos www.digimind.fr/publications/white-papers/501-reputation-internet-ecoutez-...

Voir aussi notre offre dédiée à la e-réputation. Ce sujet sera désormais suivi sous le tag e-réputation.